Votre avis compte !
Une remarque sur le nouveau site ? Des suggestions pour l'améliorer ?
Donnez votre avis !
Chicago

Le blé monte à cause du recul des prévisions de production mondiale


AFP
le 13/07/2018 à 10:08

Le cours du blé a avancé jeudi dans le sillage de la baisse des prévisions de production mondiale selon le rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture. Le soja et le maïs ont aussi progressé.

La prochaine récolte mondiale de blé a été nettement revue à la baisse par le rapport de juillet du ministère américain de l’agriculture (USDA), qui a révisé jeudi ses projections concernant les plus grands exportateurs, à l’exception des États-Unis. Mais « les marchés agricoles ont décidé d’ignorer la hausse des estimations de production de blé aux USA » et se sont davantage intéressés « à la situation mondiale », a indiqué Bill Nelson de Doane Advisory Services.

Les stocks mondiaux de fin de campagne en blé ont logiquement été nettement revus à la baisse, à 260,9 Mt, contre 266,1 Mt en juin. Les stocks de maïs ont également été revus en baisse de 2,7 Mt à 152 Mt malgré une production américaine réévaluée à la hausse en raison d’une révision des surfaces cultivées. De plus, les exportations américaines de maïs ont été révisées à la hausse pour la saison en cours, « à cause des expéditions record durant le mois de mai et des données sur les inspections des exportations en juin », a écrit l’USDA dans son rapport.

Le soja a également avancé malgré l’explosion des estimations de stocks de fin de campagne à 98,2 Mt (+ 11,2 Mt), effet direct de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. La Chine, le plus gros acheteur de soja américain, menace de tarir ses achats en raison de la volonté américaine d’imposer des sanctions douanières sur plusieurs milliards de dollars d’exportations en provenance de ce pays. Résultat, l’USDA a abaissé ses prévisions d’exportations américaines vers la Chine de 250 millions de boisseaux à 2,04 milliards de boisseaux.

« Ce chiffre est d’autant plus remarquable qu’il est très rare que l’USDA abaisse les perspectives d’exportations de soja vers la Chine », a remarqué M. Nelson en citant « le choix du soja comme l’une des principales sources de protéines dans le pays pour nourrir toujours plus de bétail et améliorer la nutrition de la population ». Toutefois, le cours du soja a progressé après avoir atteint à nouveau la veille son plus bas niveau depuis 2009. « Malgré le recul en Chine, les exportations de soja sont soutenues par d’autres marchés alors que la baisse des prix aux États-Unis augmente la demande et les parts de marchés », a indiqué l’USDA.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé jeudi à 3,5925 dollars contre 3,5325 dollars mercredi à la clôture. Le boisseau de blé pour septembre, le contrat plus échangé, a clôturé à 4,8450 dollars contre 4,7175 dollars mercredi. Le boisseau de soja pour novembre, également le plus échangé, a fini à 8,4925 dollars contre 8,4825 dollars la veille.

Ces sujets vous plaisent ?

Recevez le meilleur d'Agrisalon par email

Samedi 21 juillet Saint Victor