Votre avis compte !
Une remarque sur le nouveau site ? Des suggestions pour l'améliorer ?
Donnez votre avis !
Céréales

Le blé européen soutenu par la baisse de l’euro


AFP
le 27/04/2018 à 13:53

Les prix du blé étaient en légère hausse, vendredi à la mi-journée, grâce au recul de l'euro face au dollar tandis que les difficultés logistiques en France commencent à inquiéter les opérateurs.

L’euro touchait vendredi un nouveau plus bas depuis janvier face au dollar, au lendemain d’une réunion de la Banque centrale européenne (BCE). « Dans la Beauce, poumon de la production française, comme les trains ne chargent pas, il y a des stocks importants dans les silos des vendeurs qui pour dégager leurs marchandises bradent leurs prix », explique un opérateur de marché.

Quand les opérateurs ont voulu changer de mode de transport cela a fait augmenter les prix : le coût du fret par camion a pris entre 8 et 12 euros la tonne, et le fret par péniche entre 7 et 10 euros, ce qui provoque « des surcoûts colossaux pour les vendeurs », selon la même source.

Si les acheteurs d’alimentation animale en Bretagne ont réussi à tirer leur épingle du jeu en utilisant des camions, dans le secteur meunier et amidonnier du nord de la France « il y a un problème d’approvisionnement des outils industriels », assure-t-il. « Tout le marché se focalise sur la logistique et les opérateurs s’inquiètent », alors que la prochaine campagne doit bientôt débuter, selon cette source.

Peu avant 12 h 30 (10 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé gagnait 50 centimes d’euro sur l’échéance de mai à 166,50 euros et de 25 centimes sur celle de septembre à 170 euros, pour près de 12 300 lots échangés. La tonne de maïs, elle, évoluait sans direction, gagnant 25 centimes sur juin à 163 euros et perdant 25 centimes sur août à 168,75 euros, pour 150 lots environ.

Ces sujets vous plaisent ?

Recevez le meilleur d'Agrisalon par email

Vendredi 25 mai Sainte Sophie