Votre avis compte !
Une remarque sur le nouveau site ? Des suggestions pour l'améliorer ?
Donnez votre avis !
Huile de palme

La direction d’Avril calme le jeu avec Total


AFP
le 13/06/2018 à 14:32

Le groupe Avril, le numéro un français des huiles de table qui fabrique aussi des biocarburants, a calmé le jeu avec son client et concurrent Total en assurant mardi entretenir « d'excellentes relations » avec le géant pétrolier.

En plein mouvement de blocage d’installations pétrolières par des  agriculteurs notamment en colère contre des importations d’huile de palme par  Total, le directeur général d’Avril Jean-Philippe Puig a assuré sur la radio franceinfo qu’« il n’y a pas de mauvaise relation avec Total ».

« Total, qui est notre partenaire, notre client, avec qui on a d’excellentes relations, connaît parfaitement notre modèle », a-t-il ajouté. « Je suis très heureux que Total aille vers le biodiesel. C’est une très bonne nouvelle que le monde pétrolier aille aussi dans ce domaine-là », a-t-il ajouté. Total a obtenu l’autorisation d’importer un maximum de 300 000 tonnes d’huile de palme dans sa bioraffinerie à La Mède, près de Marseille, à partir de cet été. Cette décision a poussé les agriculteurs à bloquer raffineries et dépôts de carburants dans toute la France pour dénoncer les contradictions d’un gouvernement qui les oblige à respecter des normes auxquelles ne sont pas soumis des produits importés comme l’huile de palme.

Pour défendre son projet de raffinerie face aux agriculteurs, le PDG de Total Patrick Pouyanné avait lancé début juin : « est-ce que les agriculteurs savent qu’il y a une société qui leur est affiliée qui importe 200 000 tonnes d’huile de palme pour faire des biodiesel en France?», visant ainsi Avril, dont l’ancien président Xavier Beulin, décédé soudainement en 2017, était aussi le patron de la FNSEA, le principal syndicat agricole. « Le sujet n’est pas entre Avril et Total. Le sujet est de trouver une cohérence dans le développement qui est bon pour Total, mais qui doit être également bon pour la filière de biodiesel français et notamment celle qui utilise les graines françaises de colza et de tournesol », a assuré Jean-Philippe Puig mardi.

Ces sujets vous plaisent ?

Recevez le meilleur d'Agrisalon par email

Mercredi 20 juin Saint Silvère