Votre avis compte !
Une remarque sur le nouveau site ? Des suggestions pour l'améliorer ?
Donnez votre avis !
Barre de récolte à tapis

Claas Convio Flex : du caoutchouc pour doper l’appétit des Lexion !


TNC
le 10/08/2018 à 06:04
Claas dévoile sa barre de coupe à tapis destinée à accroître le débit de chantier de la gamme de moissonneuses Lexion. (©TNC)

Claas dévoile sa barre de coupe à tapis destinée à accroître le débit de chantier de la gamme de moissonneuses Lexion. (©TNC)

L'agriculteur connaît en permanence la position du lamier de coupe et peut l'ajuster directement depuis la cabine. (©TNC)

L'agriculteur connaît en permanence la position du lamier de coupe et peut l'ajuster directement depuis la cabine. (©TNC)

Claas vient de dévoiler sa nouvelle barre de coupe à tapis à la presse européenne. Les deux modèles, Convio et Convio Flex, sont disponibles en 10,8 et 12,3 m de largeur de coupe. Grâce à trois tapis, l'alimentation du convoyeur est plus régulière. Résultat : gain de productivité, confort d'utilisation, économies de carburant... les performances de la gamme de moissonneuses-batteuses Claas Lexion montent d'un cran.

Claas lance sa nouvelle barre de coupe à tapis. Le constructeur vient de dévoiler à la presse européenne ses quatre nouveaux modèles baptisés Convio et Convio Flex, chacun proposé en deux largeurs de coupe, 10,8 et 12,3 m.

Deux tapis latéraux convergent la récolte vers le tapis central, qui alimente la machine plus régulièrement et ce quel que soit le volume de récolte. Les bavettes en caoutchouc du tapis central évitent la perte de grains, en particulier les petites graines comme le colza. Le rouleau d’alimentation à doigts escamotables évacue ensuite le produit vers le convoyeur et fluidifie le passage. Débit garanti. 

Le modèle Convio convient aux récoltes dites « traditionnelles » (céréales et colza) alors que la version Convio Flex, dont le tablier est flexible, répond plutôt aux récoltes basses telles que le soja, les pois ou l’herbe. Autre avantage : la barre de coupe communique avec la moissonneuse, qui ajuste en permanence ses réglages. La fonction « Auto Belt Speed » adapte automatiquement la vitesse de rotation des tapis en fonction de la vitesse d’avancement. Sans oublier la réduction du bruit perçu en cabine grâce aux tapis.

En version Convio Flex, le lamier profite d’un débattement de 225 mm pour suivre le terrain et couper au plus bas possible, sur toute la largeur de l’outil frontal. La liaison entre le lamier et le châssis est assurée par des vérins, dont la pression varie entre 40 et 160 bars. Elle s’ajuste manuellement ou automatiquement selon le mode choisi. Par exemple, dans les céréales non versées, l’agriculteur utilise le système de façon rigide (scie et tablier fixe). Si la récolte est versée, il passe en mode suivi du sol en appuyant sur la touche d’activation. Un gain de confort pour l’opérateur !

Dans le colza, aucun problème. Les deux coupes bénéficient d’une vis d’alimentation droite et gauche de 425 mm de diamètre. Positionnées sur la partie supérieure de la tôle arrière de la coupe, elles peuvent être ajustées grâce aux lumières de fixation. Le kit colza inclut également des scies, montables et démontables sans outil et rangées dans le coffre installé sur le chariot.  

Côté automatisme, tout est intégré directement dans le terminal Cebis. Vitesse des tapis, des rabatteurs… l’opérateur règle tout directement en cabine sans quitter son siège. En cas de bourrage, le sens de rotation des tapis s’inverse via une touche sur le CMotion. L’opération est possible même à pleine charge. Le second mode inverse aussi la rotation du rabatteur, du tapis central et du convoyeur pour que la moissonneuse crache l’excédent et élimine le bouchon. Là encore, sans quitter le siège !

La fonction « Auto Contour » régule automatiquement la hauteur de coupe selon quatre modes de conduite :

Autre nouveauté : les rabatteurs. Dorénavant, les doigts sont en plastique pour être capables de travailler très près du sol. Le système Flip Over évite que la récolte s’enroule autour des barres portes doigts. En condition versée, le rabatteur tire les plantes vers le haut et facilite leur fauche. Du coup, moins de pertes au niveau de l’outil frontal.

L’entraînement hydraulique des rabatteurs autorise de réguler la vitesse de rotation du rabatteur automatiquement et la régulation limite la casse en cas de choc avec le sol. 

Grâce à cette assistance, le conducteur peut régler le rabatteur de manière toujours optimale pour un flux de récolte uniforme. Selon la marque, l’angle des tapis par rapport au sol est le plus faible du marché. Cette conception évite la chute d’épis par gravité et assure un flux optimal vers le batteur. Sans oublier la meilleure visibilité de l’opérateur sur le lamier.

Ces sujets vous plaisent ?

Recevez le meilleur d'Agrisalon par email

Jeudi 16 août Sainte Marie